Pro Fil

       Le chemin vers la dorure a été sinueux. J'ai toujours aimé côtoyer des objets artistiques, les musées de beaux arts m'inspiraient et je plongeais dans l'histoire des œuvres et de leurs créateurs. Pendant mes études supérieures de Philologie Arabe à Cracovie et à Paris j'ai développé la connaissance de l'art Islamique. Le travail d'orfèvres, de miniaturistes et de sculpteurs orientaux m'a fasciné. Cet émerveillement devant l'art artisanal m'a conduit, après sept ans de service au siège de l’Unesco, à entreprendre des études dans une école d'artisanat à Wroclaw (Pologne) où j'ai été formée, pendant trois ans, à effectuer le métier de restauratrice d'objets d'art et de doreuse. J'ai complété et développé ma formation à l'atelier du Maître Ludomir Domanski, un doreur réputé en Pologne et à l'étranger (http://ramy.com.pl). Cette expérience m'a inspirée pour faire une recherche comparative sur les techniques anciennes et contemporaines de dorure entre l'Orient et l'Occident. La recherche a abouti à une dissertation consacrée aux techniques décoratives des manuscrits médiévaux sur les Terres de l'Islam (Sztuka zdobienia rekopisow w sredniowiecznym swiecie Islamu i techniki pozlotnicze) soutenu le 19 septembre 2019.

       Installée depuis l'automne 2017 à Labergement Sainte Marie dans le Haut-Doubs, je travaille essentiellement pour des particuliers. En coopération avec d'autres artisans j'anime des ateliers, j'expose aux salons (Salon Talents & Saveurs) et aux musées (Musée de Pontarlier, Musée des Maisons Comtoises). A l'Atelier doré que j'ai créé, sans perdre le fil, je me livre à la passion de doreuse et de restauratrice d’œuvres d'art.